Forum und email

PostgreSQL

Introduction

La base de données PostgreSQL est un produit Open Source, disponible sans frais. PostgreSQL, développé au département de Science informatique, à UC Berkeley, met en place la majorité des concepts des bases relationnelles actuellement disponibles sur le marché. PostgreSQL accepte le langage SQL92/SQL3, assure l'intégrité transactionnelle et l'extension de type. PostgreSQL est une évolution du code original de Berkeley.

Pré-requis

Pour accéder au support PostgreSQL, vous avez besoin de PostgreSQL 6.5 ou plus récent ; PostgreSQL 7.0 ou plus récent pour activer toutes les fonctionnalités du module PostgreSQL. PostgreSQL supporte de nombreux jeux de caractères, y compris les jeux multi-octets asiatiques. La version courante et plus de détails sur PostgreSQL sont accessibles sur le site » http://www.postgresql.org/ et la » Documentation PostgreSQL.

Installation

Afin d'activer le support PostgreSQL, l'option --with-pgsql[=DIR] est nécessaire lors de la compilation de PHP. DIR est le chemin du dossier d'installation de PostgreSQL, et par défaut il vaut /usr/local/pgsql. Si le module de chargement dynamique est disponible, le module PostgreSQL peut être chargé avec la directive extension du fichier php.ini ou via la fonction dl().

Configuration à l'exécution

Le comportement de ces fonctions est affecté par la configuration dans le fichier php.ini.

Options de configuration
NomPar défaut ModifiableHistorique
pgsql.allow_persistent "1" PHP_INI_SYSTEM  
pgsql.max_persistent "-1" PHP_INI_SYSTEM  
pgsql.max_links "-1" PHP_INI_SYSTEM  
pgsql.auto_reset_persistent "0" PHP_INI_SYSTEM Disponible depuis PHP 4.2.0.
pgsql.ignore_notice "0" PHP_INI_ALL Disponible depuis PHP 4.3.0.
pgsql.log_notice "0" PHP_INI_ALL Disponible depuis PHP 4.3.0.
Pour plus de détails sur les constantes PHP_INI_*, reportez-vous à Directives du php.ini.

Voici un éclaircissement sur l'utilisation des directives de configuration.

pgsql.allow_persistent booléen

Autorise ou non les connexions persistantes Postgre.

pgsql.max_persistent entier

Le nombre maximum de connexions persistantes Postgre par processus.

Le nombre maximum de connexions Postgre par processus, y compris les connexions persistantes.

pgsql.auto_reset_persistent entier

Détecte les connexions persistantes (ouvertes avec pg_pconnect()) rompues.

pgsql.ignore_notice entier

Active ou non l'affichage des notices PostgreSQL.

pgsql.log_notice entier

Active ou non l'enregistrement en fichier log des messages notices PostgreSQL. La directive PHP pgsql.ignore_notice doit être désactivée pour pouvoir enregistrer les messages de notices en fichier log.

Types de ressources

Il y a deux types de ressource utilisé dans le module PostgreSQL. La première est l'identifiant pour la connexion à la base de données et le second est une ressource qui contient le résultat d'une requête.

Constantes pré-définies

Ces constantes sont définies par cette extension, et ne sont disponibles que si cette extension a été compilée avec PHP, ou bien chargée au moment de l'exécution.

PGSQL_ASSOC (entier)
Passée à pg_fetch_array(). Retourne un tableau associatif des noms et valeurs des champs.
PGSQL_NUM (entier)
Passée à pg_fetch_array(). Retourne un tableau à index numérique des numéros et valeurs des champs.
PGSQL_BOTH (entier)
Passée à pg_fetch_array(). Retourne un tableau des valeurs des champs qui est indexés numériquement (par le numéro des champs) et indexés associativement (par le nom des champs).
PGSQL_CONNECT_FORCE_NEW (entier)
Passée à pg_connect() pour forcer la création d'une nouvelle connexion, plutôt que de réutiliser une connexion identique existante.
PGSQL_CONNECTION_BAD (entier)
Retournée par pg_connection_status() indiquant que la connexion à la base de données est invalide.
PGSQL_CONNECTION_OK (entier)
Retournée par pg_connection_status() indiquant que la connexion à la base de données est valide.
PGSQL_SEEK_SET (entier)
Passée à pg_lo_seek(). Le positionnement commencera au début de l'objet.
PGSQL_SEEK_CUR (entier)
Passée à pg_lo_seek(). Le positionnement commencera à la position courante.
PGSQL_SEEK_END (entier)
Passée à pg_lo_seek(). Le positionnement commencera à la fin de l'objet.
PGSQL_EMPTY_QUERY (entier)
Retournée par pg_result_status(). La chaîne de caractères envoyée au serveur était vide.
PGSQL_COMMAND_OK (entier)
Retournée par pg_result_status(). Commande correctement complétée ne retournant aucune donnée.
PGSQL_TUPLES_OK (entier)
Retournée par pg_result_status(). Commande correctement complétée retournant des données (comme SELECT ou SHOW).
PGSQL_COPY_OUT (entier)
Retournée par pg_result_status(). Copie (à partir du serveur) de transfert de données commencée.
PGSQL_COPY_IN (entier)
Retournée par pg_result_status(). Copie (vers le serveur) de transfert de données commencée.
PGSQL_BAD_RESPONSE (entier)
Retournée par pg_result_status(). La réponse du serveur n'a pas été comprise.
PGSQL_NONFATAL_ERROR (entier)
Retournée par pg_result_status(). Une erreur non fatale (de niveau notice ou warning) s'est produite.
PGSQL_FATAL_ERROR (entier)
Retournée par pg_result_status(). Une erreur fatale s'est produite.
PGSQL_TRANSACTION_IDLE (entier)
Retournée par pg_transaction_Status(). La connexion est actuellement libre, aucune transaction en cours.
PGSQL_TRANSACTION_ACTIVE (entier)
Retournée par pg_transaction_status(). Une commande est en cours sur la connexion. Une requête a été envoyée sur la connexion et n'a toujours pas été complétée.
PGSQL_TRANSACTION_INTRANS (entier)
Retournée par pg_transaction_status(). La connexion est libre, dans un bloc de transaction.
PGSQL_TRANSACTION_INERROR (entier)
Retournée par pg_transaction_status(). La connexion est libre, dans un bloc de transaction échoué.
PGSQL_TRANSACTION_UNKNOWN (entier)
Retournée par pg_transaction_status(). La connexion est mauvaise.
PGSQL_DIAG_SEVERITY (entier)
Passée à pg_result_error_field(). La sévérité; le contenu du champ est ERROR, FATAL ou PANIC (dans un message d'erreur) ou WARNING, NOTICE, DEBUG, INFO ou LOG (dans un message d'avertissement) ou une traduction localisée parmi celles-ci. Toujours présent.
PGSQL_DIAG_SQLSTATE (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le code SQLSTATE pour cette erreur. Le code SQLSTATE identifie le type d'erreur qui s'est produite; cela peut être utilisé par des applications d'entrée pour effectuer des opérations spécifiques (comme la gestion d'erreur) en réponse à une erreur de base de données particulière. Ce champ ne peut être localisé et est toujours présent.
PGSQL_DIAG_MESSAGE_PRIMARY (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le champ d'erreur primaire interprétable pour l'utilisateur (normalement une ligne). Toujours présent.
PGSQL_DIAG_MESSAGE_DETAIL (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Détail : un second optionnel message d'erreur apportant plus de détails à propos du problème. Peut être sur plusieurs lignes.
PGSQL_DIAG_MESSAGE_HINT (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Conseil : une suggestion optionnelle qui indique que faire à propos du problème. Ceci est prévu d'être différent de l'erreur puisqu'elle offre un conseil (potentiellement inadéquat) plutôt que les faits véridiques. Peut être sur plusieurs lignes.
PGSQL_DIAG_STATEMENT_POSITION (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Une chaîne de caractères contenant une valeur entière décimale indiquant une erreur de position du curseur en tant qu'index dans la requête originale. Le premier caractère a l'index 1 et les positions sont mesurées en caractères, non en octets.
PGSQL_DIAG_INTERNAL_POSITION (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Ceci est défini étant la même chose que le champ PG_DIAG_STATEMENT_POSITION, mais cela est utilisé lorsque la position du curseur réfère à une commande générée internement plutôt que d'une envoyée par le client. Le champ PG_DIAG_INTERNAL_QUERY apparaîtra toujours lorsque ce champ apparaît.
PGSQL_DIAG_INTERNAL_QUERY (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le texte d'une commande générée internement échouée. Cela peut être, par exemple, une requête SQL envoyée par une fonction PL/pgSQL.
PGSQL_DIAG_CONTEXT (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Une indication du contexte dans lequel l'erreur s'est produit. Présentement, ceci inclut une pile d'appel des traceback des fonctions procédurales actives ainsi que des requête générées à l'interne. Le traçage est une entrée par ligne, les plus récentes en premier.
PGSQL_DIAG_SOURCE_FILE (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le nom du fichier de l'emplacement du code source PostgreSQL où l'erreur a été reportée.
PGSQL_DIAG_SOURCE_LINE (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le nombre de ligne de l'emplacement du code source PostgreSQL où l'erreur a été reportée.
PGSQL_DIAG_SOURCE_FUNCTION (entier)
Passée à pg_result_error_field(). Le nom de la fonction de source code PostgreSQL reportant l'erreur.
PGSQL_ERRORS_TERSE (entier)
Passée à pg_set_error_verbosity(). Spécifie que les messages retournés incluent la sévérité, le texte primaire ainsi que la position seulement; ceci devrait entrer sur une seule ligne.
PGSQL_ERRORS_DEFAULT (entier)
Passée à pg_set_error_verbosity(). Le mode par défaut produit des messages qui incluent ce qui est plus haut et des détails en plus, conseil ou des champs contextes (ceci peut être sur plusieurs lignes).
PGSQL_ERRORS_VERBOSE (entier)
Passée à pg_set_error_verbosity(). Le mode verbeux inclut tous les champs disponibles.
PGSQL_STATUS_LONG (entier)
Passée à pg_result_status(). Indique que le code résultat est désiré numérique.
PGSQL_STATUS_STRING (entier)
Passée à pg_result_status(). Indique que le tag de résultat de commande est désiré textuel.
PGSQL_CONV_IGNORE_DEFAULT (entier)
Passée à pg_convert(). Ignore les valeurs par défaut dans la table pendant la conversion.
PGSQL_CONV_FORCE_NULL (entier)
Passée à pg_convert(). Utilise NULL à la place d'une chaîne de caractères vide.
PGSQL_CONV_IGNORE_DEFAULT (entier)
Passée à pg_convert(). Ignore la conversion de NULL à l'intérieur des colonnes NOT NULL.

Notes

Note: Les fonctions ne sont pas toutes supportées par toutes les versions. Cela dépend de votre version de libpq (La bibliothèque cliente de PostgreSQL C) et comment libpq est compilé. Si les extensions PHP PostreSQL sont manquantes, alors c'est parce que votre version de libpq ne les supporte pas.

Note: La plupart des fonctions PostgreSQL acceptent le paramètre connection comme premier paramètre optionnel. S'il n'est pas fourni, la dernière connexion ouverte est utilisée. Si elle n'existe pas, les fonctions retournent FALSE.

Note: PostgreSQL transforme automatiquement tous les identifiants (par exemple, les noms de tables/colonnes) en minuscule à la création d'objet et lors de la requête. Pour forcer l'utilisation des caractères majuscules ou minuscules et majuscules des identifiants, vous devez échapper l'identifiant en utilisant des guillemets ("").

Note: PostgreSQL n'a pas de commande spéciale pour récupérer les schémas des bases de données (par exemple, toutes les tables dans la base de données). À la place, il y a un schéma standard nommé information_schema dans PostgreSQL 7.4 et supérieure contenant les vues du système avec toutes les informations nécessaires, dans un format de requête facile. Voyez la » Documentation PostgreSQL pour tous les détails.

Exemples

Ce simple exemple montre comment se connecter, exécuter une requête et afficher les lignes résultantes et se déconnecter d'une base de données PostgreSQL.

Example#1 Exemple général de l'extension PostgreSQL

<?php
// Connexion, sélection de la base de données
$dbconn pg_connect("host=localhost dbname=publishing user=www password=foo")
    or die(
'Connexion impossible : ' pg_last_error());

// Exécution de la requête SQL
$query 'SELECT * FROM auteurs';
$result pg_query($query) or die('Échec requête : ' pg_last_error());

// Affichage des résultats en HTML
echo "<table>\n";
while (
$line pg_fetch_array($resultnullPGSQL_ASSOC)) {
    echo 
"\t<tr>\n";
    foreach (
$line as $col_value) {
        echo 
"\t\t<td>$col_value</td>\n";
    }
    echo 
"\t</tr>\n";
}
echo 
"</table>\n";

// Libère le resultset
pg_free_result($result);

// Ferme la connexion
pg_close($dbconn);
?>

Table of Contents

  • pg_affected_rows — Retourne le nombre de lignes affectées
  • pg_cancel_query — Annule une requête asynchrone
  • pg_client_encoding — Lit l'encodage du client
  • pg_close — Termine une connexion PostgreSQL
  • pg_connect — Établit une connexion PostgreSQL
  • pg_connection_busy — Vérifie si la connexion PostgreSQL est occupée
  • pg_connection_reset — Relance la connexion au serveur PostgreSQL
  • pg_connection_status — Lit le statut de la connexion PostgreSQL
  • pg_convert — Convertit des tableaux associatifs en une commande PostgreSQL
  • pg_copy_from — Insère des lignes dans une table à partir d'un tableau
  • pg_copy_to — Copie une table dans un tableau
  • pg_dbname — Retourne le nom de la base de données PostgreSQL
  • pg_delete — Efface des lignes PostgreSQL
  • pg_end_copy — Synchronise avec le serveur PostgreSQL
  • pg_escape_bytea — Protège une chaîne pour insertion dans un champ bytea
  • pg_escape_string — Protège une chaîne de caractères pour l'insérer dans un champ texte
  • pg_execute — Envoie une requête pour exécuter une requête préparée avec les paramètres donnés et attend le résultat
  • pg_fetch_all_columns — Récupère toutes les lignes d'une colonne de résultats particulière en tant que tableau
  • pg_fetch_all — Lit toutes les lignes d'un résultat
  • pg_fetch_array — Lit une ligne de résultat PostgreSQL dans un tableau
  • pg_fetch_assoc — Lit une ligne de résultat PostgreSQL sous forme de tableau numérique
  • pg_fetch_object — Lit une ligne de résultat PostgreSQL dans un objet
  • pg_fetch_result — Retourne les valeurs d'un résultat
  • pg_fetch_row — Lit une ligne dans un tableau
  • pg_field_is_null — Teste si un champ PostgreSQL est à NULL
  • pg_field_name — Retourne le nom d'un champ PostgreSQL
  • pg_field_num — Retourne le numéro d'une colonne
  • pg_field_prtlen — Retourne la taille imprimée
  • pg_field_size — Retourne la taille interne de stockage d'un champ donné
  • pg_field_table — Retourne le nom ou l'oid d'une table
  • pg_field_type_oid — Retourne le type ID (OID) pour le numéro du champ correspondant
  • pg_field_type — Retourne le type d'un champ PostgreSQL donné par index
  • pg_free_result — Libère la mémoire
  • pg_get_notify — Lit le message SQL NOTIFY
  • pg_get_pid — Lit l'identifiant de processus du serveur PostgreSQL
  • pg_get_result — Lit un résultat PostgreSQL asynchrone
  • pg_host — Retourne le nom d'hôte
  • pg_insert — Insère un tableau dans une table
  • pg_last_error — Lit le dernier message d'erreur sur la connexion
  • pg_last_notice — Retourne la dernière note du serveur PostgreSQL
  • pg_last_oid — Retourne l'identifiant de la dernière ligne
  • pg_lo_close — Ferme un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_lo_create — Crée un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_lo_export — Exporte un objet de grande taille vers un fichier
  • pg_lo_import — Importe un objet de grande taille depuis un fichier
  • pg_lo_open — Ouvre un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_lo_read_all — Lit un objet de grande taille en totalité
  • pg_lo_read — Lit un objet de grande taille
  • pg_lo_seek — Modifie la position dans un objet de grande taille
  • pg_lo_tell — Retourne la position courante dans un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_lo_unlink — Efface un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_lo_write — Ecrit un objet de grande taille PostgreSQL
  • pg_meta_data — Lit les métadonnées de la table PostgreSQL
  • pg_num_fields — Retourne le nombre de champ
  • pg_num_rows — Retourne le nombre de lignes PostgreSQL
  • pg_options — Retourne les options PostgreSQL
  • pg_parameter_status — Consulte un paramètre de configuration courant du serveur
  • pg_pconnect — Établit une connexion PostgreSQL persistante
  • pg_ping — Ping la connexion à la base
  • pg_port — Retourne le numéro de port
  • pg_prepare — Envoie une requête pour créer une requête préparée avec les paramètres donnés et attend l'exécution
  • pg_put_line — Envoie une chaîne au serveur PostgreSQL
  • pg_query_params — Envoie une commande au serveur et attend le résultat, avec les capacités de passer des paramètres séparément de la commande texte SQL
  • pg_query — Exécute une requête PostgreSQL
  • pg_result_error_field — Retourne un champ individuel d'un rapport d'erreur
  • pg_result_error — Lit le message d'erreur associé à un résultat
  • pg_result_seek — Modifie la ligne courant dans un résultat
  • pg_result_status — Lit le statut du résultat
  • pg_select — Effectue une sélection PostgreSQL
  • pg_send_execute — Envoie une requête pour exécuter une requête préparée avec des paramètres donnés, sans attendre le(s) résultat(s)
  • pg_send_prepare — Envoie une requête pour créer une requête préparée avec les paramètres donnés, sans attendre la fin de son exécution
  • pg_send_query_params — Envoie une commande et sépare les paramètres au serveur sans attendre le(s) résultat(s)
  • pg_send_query — Exécute une requête PostgreSQL asynchrone
  • pg_set_client_encoding — Choisit l'encodage du client PostgreSQL
  • pg_set_error_verbosity — Détermine la le degré des messages retournés par pg_last_error et pg_result_error
  • pg_trace — Active le suivi d'une connexion PostgreSQL
  • pg_transaction_status — Retourne le statut de la transaction en cours du serveur
  • pg_tty — Retourne le nom de TTY associé à la connexion
  • pg_unescape_bytea — Supprime le protection d'une chaîne de type bytea
  • pg_untrace — Termine le suivi d'une connexion PostgreSQL
  • pg_update — Modifie les lignes d'une table
  • pg_version — Retourne un tableau avec les versions du client, du protocole et du serveur (si disponible)